LE CLIMAT EST AVANT TOUT UNE QUESTION DE SANTÉ PUBLIQUE

 

 

En marge des négociations de la COP21, le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom), en collaboration avec l’Alliance européenne pour la santé et l’environnement (HEAL), l’Association médicale mondiale (AMM) et la Fédération internationale des associations des étudiants en médecine, a organisé une conférence intitulée : « Les professionnels de santé en action pour des énergies et un climat sains ».
Vendredi 4 décembre, au siège du Cnom, les représentants de nombreuses instances médicales en provenance des cinq continents étaient ainsi invités à s’exprimer sur leurs constats, leurs expériences et les initiatives mises en œuvre pour atténuer les changements climatiques, la pollution de l’air et leurs effets sur la santé. « Il s’agit d’un défi pour l’ensemble de la profession médicale, a souligné le Dr Patrick Bouet, président du Cnom, en ouverture de cet événement. Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. En tant qu’experts, ils doivent participer à la prise de conscience de leurs patients, des organisations médicales professionnelles et des acteurs politiques. » Le Dr Patrick Bouet a aussi profité de cette occasion pour annoncer la signature par l’Ordre de l’appel de l’OMS sur le climat et la santé. Se sont ensuite succédé les prises de parole aussi passionnantes que complémentaires des personnalités présentes, parmi lesquelles le Dr Maria P. Neira, directrice du département de l’OMS Santé publique et environnement, le Dr Bayazit Ilhan de l’Association médicale turque, le Dr Tadeusz Zielonka, de la Société polonaise des maladies pulmonaires, le Dr Isabella Annesi-Maesano de la Société respiratoire européenne (ESR), le Dr Frederica P. Perera du Centre Columbia pour la santé environnementale des enfants (États-Unis), le Dr K. Srinath Reddy de la Fondation indienne de Santé Publique, ou encore le Dr Bernard Jomier, adjoint à la Maire de Paris en charge de la santé… Tous ont partagé le même constat : l’utilisation des énergies fossiles impacte directement la santé des personnes et élève significativement la prévalence et l’incidence des affections respiratoires dans le monde, notamment chez les enfants. Le Dr Bertrand Piccard, psychiatre et aéronaute inventeur de l’avion solaire Solar Impulse, est intervenu pour clore l’événement, présentant les bénéfices des technologies propres sur le changement climatique et donc sur la santé.

« Grâce aux nombreux médecins qui assument leurs responsabilités de leaders engagés dans des actions climatiques, la santé est de plus en plus à l’ordre du jour, s’est également réjoui le Dr Xavier Deau, past president de l’AMM et conseiller national de l’Ordre des médecins. Elle n’occupe cependant pas encore la place qu’elle mérite, c’est pourquoi nous devons poursuivre nos actions dans ce sens, à l’image du webzine spécial sur la santé et le climat, que l’Ordre vient de publier… »

 

En savoir plus :

www.conseil-national.medecin.fr/node/1666
Voir ou revoir l’événement en vidéo

Vidéos de la SFSE sur Youtube

 

Abonnez-vous ! 

 

 

Congrès SFSE 2017

 

SOUMETTRE UN RÉSUMÉ

(Règles à respecter)

 

 

SOUMETTRE UN RÉSUMÉ

(Masque)

 

 

IMPRIMEZ LE FLYER

DU CONGRÈS

(Mis à jour le 10 août 2017)

 

 

INSCRIPTIONS EN LIGNE

Disponible autour du 15 juin

 

 

IMPRIMEZ LE

PRÉ-PROGRAMME

Disponible fin septembre,

après sélection des résumés

 

 

 

Environnement, Risques & Santé (ERS)

 

La revue 

 

"officielle"

 

de la SFSE

 

 

 

image 

 

 

Bilan d'activité 2016

 

Version PDF PDF