Classification du CIRC - Pesticides

Avril 2015

 

5 pesticides classés en 2A et 2B dont le malathion

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), est un organisme de l’OMS qui identifie les facteurs environnementaux et professionnels susceptibles d’accroitre le risque de cancer chez l’homme en les classifiant. A la suite d’une réunion d’experts la semaine du 3 au 10 Mars 2015, il vient de classer un herbicide, le glyphosate, deux insecticides (malathion et diazinon) comme cancérigène probable (groupe 2A) ainsi que deux autres pesticides (tetrachlorvinphos et parathion) comme cancérigène possible (groupe 2B). 

 

Le malathion est interdit en Europe depuis 2008 pour sa toxicité aiguë par ingestion et son danger pour la faune aquatique et les abeilles. Cependant, il a été autorisé par dérogation en Juillet 2014 afin de lutter contre le moustique tigre en Guyane, responsable de la propagation de l’épidémie de chikungunya, une arbovirose particulièrement invalidante voire mortelle. Pourquoi cette décision ? Après une saisine en urgence de l’ANSES et du Haut Conseil de Santé Publique, les experts ont considéré que son utilisation  était justifiée car elle permettait de lutter contre les moustiques adultes devenus résistants aux insecticides autorisés tels que la deltaméthrine utilisée aux Antilles. Les avis étaient assortis de toutes les mesures de protection pour éviter l’exposition directe ou indirecte de la population. Cependant le classement 2A par le CIRC a conduit les autorités de Guyane ainsi que les Ministères de la Santé, de l’Environnement, et des Outre Mers à décider la suspension des épandages alors que l’épidémie continue sa progression : 13 751 cas au 22 Mars 2015 selon l’InVS. Ceci illustre bien les difficultés des décideurs qui doivent soupeser les avantages et inconvénients d’une décision de santé publique et l’importance des mesures préventives pour lutter contre les insectes vecteurs de maladies virales, la dengue étant un autre exemple. 

 

Toutefois, ces décisions reposent sur la disponibilité d’informations liées aux dangers de l’insecticide et de données de surveillance de la maladie vectorielle.  Il y aurait donc un grand intérêt de pouvoir disposer d’évaluations quantitatives du risque infectieux et du risque toxique afin de les comparer et ainsi adapter la méthode de lutte anti-vectorielle en Guyane.

Congrès SFSE 2017

 

SOUMETTRE UN RÉSUMÉ

(Règles à respecter)

 

 

SOUMETTRE UN RÉSUMÉ

(Masque)

 

 

IMPRIMEZ LE FLYER

DU CONGRÈS

(Mis à jour le 18 mai 2017)

 

 

INSCRIPTIONS EN LIGNE

Disponible autour du 1er juin

 

 

IMPRIMEZ LE

PRÉ-PROGRAMME

Disponible fin juin, après sélection des résumés

 

 

 

Environnement, Risques & Santé (ERS)

 

La revue 

 

"officielle"

 

de la SFSE

 

 

 

image 

 

 

Adhérer à la SFSE

 

 

 

Bilan d'activité 2016

 

Version PDF PDF